Diagnostic immobilier : le guide pratique

Vous voulez vendre votre maison ? Vous voulez acheter un nouvel appartement ? Sachez que pour la santé et la sécurité des habitants, le vendeur est tenu d’informer l’acheteur du bien. Ces informations sont particulièrement importantes lors de l’achat ou de la vente d’une maison.

Diagnostic immobilier : vérifier la performance et l’installation énergétique

Outre la recherche de plomb, d’amiante ou de termites, le diagnostic immobilier vous permet de faire le point sur la performance globale de votre appartement. Plus précisément, considérez : – La performance énergétique du bâtiment. Depuis le 1er novembre 2006, un diagnostic de performance énergétique appelé DPE est obligatoire sur le lieu de vente. Il doit avoir moins de 10 ans et être joint au contrat de vente. Depuis le 1er janvier 2011, les sociétés immobilières sont également tenues d’afficher cette information. Ce diagnostic renseigne sur la quantité (ou l’estimation de la quantité) d’énergie consommée. La notation utilise des lettres de A à G. Les équipements de chauffage, la production d’eau chaude, les systèmes de refroidissement et de ventilation sont répertoriés. Un nombre de points est attribué pour chaque catégorie d’équipement. Vous voulez savoir en profondeur comment diagnostiquer une maison ? Vous pouvez apprendre ceci ici maintenant. 1. Énergie consommée et coûts annuels. 2. Émissions de gaz à effet de serre. 3. La quantité d’énergie renouvelable produite par l’installation. – L’état de l’installation électrique Pour la sécurité des riverains, les vendeurs d’appartements dont l’installation électrique a été réalisée il y a plus de 15 ans sont tenus (lors de la promesse de vente ou en l’absence d’actes authentiques) d’indiquer l’état de cette installation. Elle doit avoir moins de 3 ans. Dans le cas d’une copropriété, elle ne concerne que la partie privative de l’immeuble. – L’état de l’installation intérieure de gaz Depuis 2007, pour des raisons de sécurité, lors de la vente d’un immeuble d’habitation dont l’installation de gaz a plus de 15 ans, il est obligatoire de fournir à l’acheteur l’état de cette installation. Il doit avoir moins de trois ans et doit être présenté au moment de la promesse de vente ou, à défaut, au moment de la signature de l’acte de vente. La copropriété ne concerne que la partie privative du bien.

Diagnostics immobiliers : Comment choisir son diagnostiqueur ?

. Si vous vendez un bien immobilier et que vous avez besoin d’un diagnostic, il est important de choisir le bon diagnostiqueur. Il y en a plus de 8 000 ! Voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix. – Choisissez un diagnostic réalisé par un organisme certificateur accrédité par le COFRAC. C’est le moyen le plus sûr de choisir un professionnel qualifié. – Si cela n’est pas possible, demandez à l’organisme auquel vous faites appel de vous fournir une attestation sur l’honneur montrant que vous êtes qualifié pour réaliser le diagnostic du problème.